Vous êtes ici : >

La Voie Verte sur de bons rails!

Deux investissements ont été réalisés : l'acquisition des parcelles à Réseau Ferré de France (entre St Nizier-sous-Charlieu et Charlieu) et une étude de faisabilité.

L'acquisition des parcelles

4556337390_8_voie-verte.jpg

L'acquisition des parcelles entre St Nizier-sous-Charlieu (depuis le croisement avec la RD 482) jusqu'à Charlieu (au croisement avec la RD 4), comprend également le démantèlement et la dépollution des voies ferrées pour près de 175 000 €. La Région Rhône-Alpes, par l'intermédiaire du contrat du Pays Roannais, a apporté une aide de plus de 50 000 €.

L’étude de faisabilité d’une voie verte

L’étude de faisabilité relative à l’aménagement d’une voie verte vient d’être rendue. Pour rappel, son objectif était d’étudier et de chiffrer cet aménagement qui prendrait place au niveau de l’ancienne voie ferrée entre Saint-Denis-de-Cabanne et Vougy (via Charlieu, Saint-Nizier-sous-Charlieu et Pouilly-sous-Charlieu).

Au niveau technique, l’étude n’a fait ressortir aucun obstacle fort pour l’aménagement d’une voie verte. Certains ouvrages demanderont certes à être confortés et sécurisés tout comme les intersections avec les principaux réseaux routiers. Sur la nature de l’équipement, la mise en place d’un enrobé sur une largeur de 2.5 à 3 mètres permettrait de répondre à la demande de la clientèle cycliste, mais aussi des pratiquants de rollers et des personnes à mobilité réduite, tout en optimisant les retombées économiques jugées beaucoup plus importantes que pour un revêtement en stabilisé (meilleure fréquentation mais aussi moindre coût d’entretien). Des accotements enherbés de 50 cm à 1 mètre seraient créés pour le confort des piétons susceptibles eux-aussi d’emprunter ce nouvel itinéraire. Plusieurs aires d’accueils seraient aménagées afin d’apporter les services nécessaires aux utilisateurs : stationnement des véhicules, station de gonflage vélo, tables pique-nique, toilettes, panneau d’information et de découverte…

Sur la totalité du tracé, l’étude chiffre le coût d’aménagement à 4.2 millions d’euros. Toutefois, au cours de ce mandat, seul le tronçon Saint-Nizier (depuis la RD 482) à Charlieu devrait voir le jour et être validé par les élus communautaires. En effet, au-delà de l’important coût financier global de ce projet, ce tronçon de voie ferrée est le seul pour lequel la Communauté de Communes a la maîtrise d’ouvrage depuis son acquisition cet été. Il permettra par ailleurs de rejoindre la voie verte aménagée par le Département de la Loire entre Saint-Pierre-la-Noaille et Roanne qui devrait elle-aussi susciter l’intérêt de nombreux pratiquants en provenance des grands itinéraires européens tel l’Eurovéloroute n°6 (Nantes-Budapest).

L’année 2016 devrait être consacrée à la conduite des démarches administratives préalables et au choix du maître d’œuvre pour travailler au dossier de consultation des entreprises.