Vous êtes ici : >

Concert Symphonique à tout Vent !

Place Saint-Philibert 42190 Charlieu

Le 30/03/2019

Après le succès du concert de 2017, l'orchestre symphonique de Lyon revient à Charlieu pour un concert exceptionnel avec l'harmonie. Vous êtes conviés à un grand voyage musical autour des...

Dans le cadre idéal du théâtre Saint-Philibert, venez nombreux vivre une expérience musicale où vous serez enveloppés par le son dans les trois parties au programme de ce concert, qui comme souvent nous fait voyager d'un pays à un autre, d'un univers à un autre.

Sous la direction de Christine Prajoux, la première partie sera assurée par l'harmonie de Charlieu avec un répertoire axé sur les musiques de films. La première étape du voyage nous fait suivre les aventures du plus célèbre espion au service secret de Sa Majesté (James Bond) avec un extrait de Casino Royale.
Le périple se poursuit de l'autre côté de l'Atlantique aux États-Unis avec Here's to you, chanson du film Sacco et Vanzetti dont l'histoire se base sur le procès et l'exécution injustes de deux anarchistes italiens dans les années 1920. Cette musique composée par Ennio Morricone, écrite et interprétée par Joan Baez a connu un succès qui a largement dépassé le cadre du film.
Le thème de l'amour extrait de la musique du film Le Parrain, nous fait demeurer aux États-Unis et en compagnie d'Italiens mais juste aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale.
Après un détour par le pays imaginaire de Peter Pan, cette première partie s'achèvera par la musique originale des Scènes bulgares du compositeur belge André Waignein.

La deuxième partie, avec l'orchestre symphonique de Lyon sous la direction de Jean-Pierre Prajoux, débutera avec des morceaux de musique classique mais nous incitant aussi au voyage avec deux compositeurs russes pour débuter. En effet le trajet commence avec la Danse espagnole du Lac des Cygnes de Tchaïkovski. Il se poursuit avec Rimski-Korsakov à proximité de Kiev, Une Nuit sur le Mont-Chauve.
Puis cap au soleil avec la Danzón n°2 du compositeur mexicain et contemporain Arturo Márquez, avant de suivre quatre garçons dans le vent originaires de Liverpool pour un florilège des Beatles et de finir gelé avec la Reine des Neiges.

La dernière partie, avec les deux formations réunies, nous réchauffera d'abord avec le soleil andalou et plus précisément sévillan avec le prélude de Carmen, puis avec Libertango de l'argentin - en partie formé à Paris - Astor Piazzola. Avant lui, Gershwin fut un Américain à Paris et nous en a laissé de bons souvenirs musicaux. Nous conclurons par un retour à nos premières amours en Music avec John Miles.